Portrait du mois : Jean-Marie VERLET

JPEG

Quel a été votre parcours professionnel ?

Après des études de philosophie à Paris, je suis venu m’installer à Thessalonique à la fin des années 70. J’y poursuivi des études d’archéologie et d’histoire de l’art à l’université Aristote. Ma formation n’a donc, a priori, pas grand-chose à voir avec mon actuelle activité professionnelle. Et pourtant mon travail actuel, où la créativité est essentielle, se nourrit de tous mes cheminements personnels.
Il y a une quinzaine d’années, j’ai décidé de me lancer dans le commerce du thé en Grèce en créant ma propre marque. La création d’une marque ex-nihilo est une folie, au sens qu’on donnait au XVIIIème siècle aux constructions extravagantes et coûteuses, mais aussi dans le sens contemporain de la pratique déraisonnable. Ça l’est encore plus dans un environnement compliqué pour les entrepreneurs, comme celui de la Grèce. Pourtant, il semble aujourd’hui que ce pari ait en partie réussi.

Quel est la place du thé sur le marché, surtout à Thessalonique qui est connu pour son fameux café frappé ?

Nous sommes apparus sur le marché à une époque où les médias commençaient à parler des bienfaits du thé vert pour la santé. Nous avons répondu à une demande réelle, mais imprécise que nous avons patiemment canalisée et exprimée. Cela a été une des clés de notre succès d’être au plus près possible des demandes, de les formuler et d’y répondre. Bien que les Grecs soient très attachés au café et que le café frappé ait connu une période de domination presque absolue, le thé, à travers les créations que nous avons proposées, adaptées au goût grec, a connu un rapide succès. Chaque génération revendique en outre son originalité et le frappé est devenu un peu démodé. Le thé est appelé à connaître un succès durable parce qu’il renvoie à un souci du bien-être que recherchent les gens dans un monde de plus en plus dur.

Comment vous sentez-vous à Thessalonique ?

Thessalonique est la ville idéale en Grèce pour y développer une société attentive aux attentes des consommateurs. On y trouve un très grand nombre d’étudiants et une curiosité surprenante pour les nouveautés, dû à un esprit cosmopolite qui y a été préservé. La plupart des sociétés innovantes en Grèce ont souvent fait leurs premiers pas dans cette ville. C’est aussi une ville où les saveurs et la cuisine sont essentielles et reflètent nos créations.

Enfin c’est l’endroit où s’installer si on a l’ambition de se développer à l’international, à la porte des Balkans. Et puis surtout, c’est une belle ville, très attachante.

dernière modification le 13/07/2015

haut de la page