Mot du Consul général de France et directeur de l’Institut français de Thessalonique [el]

JPEG - 36.7 ko

J’ai l’honneur de prendre mes fonctions de consul général et de directeur de l’Institut français.

Après différents postes dans d’autres pays de l’Union européenne, j’ai le plaisir de poursuivre ce parcours européen à Thessalonique, où la présence française est forte et ancienne, à l’image de l’amitié franco-hellénique. Plus largement, la Grèce du Nord, marquée par l’histoire, est au cœur des défis européens actuels.

Ces nouvelles fonctions sont multiples puisqu’elles regroupent, sous une direction unique et dans des locaux communs, le Consulat général, l’Institut français et l’Ecole française de Thessalonique. Ce dispositif mis en place en 2011 permet de mieux coordonner et de mettre en cohérence les activités de la France à Thessalonique et en Grèce du Nord, qu’il s’agisse des contacts avec les autorités locales ou de nos actions de coopération et d’influence, sous l’autorité de l’ambassadeur de France en Grèce et en lien permanent avec ses services à Athènes.

Le Consulat général

Avec l’équipe du Consulat général, j’ai pour mission prioritaire d’être au service de la communauté française et des Français de passage, en lien étroit avec le consulat d’Athènes. Dans cette circonscription couvrant les 5 régions de la Grèce du Nord (Epire, Macédoine occidentale, Macédoine centrale, Macédoine orientale-Thrace et Thessalie), nos compatriotes bénéficient également des services de proximité de nos trois consuls honoraires à Ioannina, Alexandroupoli et Volos.

Le consulat assure par ailleurs la gestion du cimetière militaire de Zeïtenlick, où reposent plus de 8 300 soldats des armées françaises du Front d’Orient (1915-1918). La liste des soldats inhumés a été numérisée et mise en ligne sur notre site Internet, accompagnée de ressources numériques. Rénovée et complétée d’un petit musée à l’initiative de mes prédécesseurs, cette nécropole interalliée est un lieu de mémoire important, propice aux événements commémoratifs ou pédagogiques. Ceux-ci prennent un relief particulier pendant la période actuelle de commémoration du centenaire de la Grande Guerre.

L’Institut français

L’institut français de Thessalonique, fondé et piloté par la Mission laïque française, n’est pas seulement un lieu culturel historique de la ville et un centre de promotion de la francophonie et d’enseignement de la langue française. L’équipe de l’Institut anime également le débat d’idées entre Grecs et Français, elle initie et accompagne de nombreux projets de coopérations avec les institutions locales, les universités, les centres de recherche, les acteurs éducatifs et culturels.

Parmi mes priorités, une attention particulière sera accordée à la jeunesse innovante et au dialogue entre jeunes Grecs et Français, à l’adresse des étudiants, jeunes talents, créateurs, chercheurs, fondateurs de start-ups et entrepreneurs innovants de Thessalonique et de la région. Cette priorité s’inscrit dans le cadre du « partenariat stratégique pour l’avenir » signé entre nos deux pays lors de la dernière visite du président de la République en Grèce.

L’Ecole française

L’école française partage l’histoire de Thessalonique depuis 1906. Elle est, ces dernières années, en pleine expansion, avec un nombre d’élèves qui a doublé en quatre ans. L’école doit ce succès à la grande qualité de l’équipe pédagogique qui assure un suivi individualisé des élèves, de la petite section de maternelle jusqu’à la terminale. L’enseignement en trois langues ouvre aux étudiants la voie vers l’enseignement supérieur français ou européen.

Un dernier mot pour rendre hommage à l’action menée par mes prédécesseurs immédiats, Christian Thimonier et Christophe Le Rigoleur et pour saluer l’engagement et la disponibilité de tous les personnels du consulat général, de l’institut et de l’Ecole française de Thessalonique. Nous sommes tous à votre disposition, au service de la France et des relations franco-helléniques.

Au plaisir de vous rencontrer !

Philippe Ray

dernière modification le 08/09/2016

haut de la page