La monnaie unique [el]

Le 1er janvier 2002, l’euro est devenu la devise officielle de l’ensemble de l’Union européenne et la monnaie unique commune à douze de ses États membres, qui forment la zone euro. Aujourd’hui dix-huit pays européens, dont la France et la Grèce, représentant plus de 300 millions d’habitants, font partie de la zone euro.

GIFC’est l’aboutissement d’un long processus de réflexion, de préparation des économies nationales puis de transition vers l’euro.

1969 : au Sommet de La Haye, les six États membres de la Communauté économique européenne (CEE) se fixent comme objectif l’Union économique et monétaire (Plan Barre).

1971 : le plan Werner propose une convergence des économies nationales en vue de doter la CEE d’une monnaie unique. L’instabilité des monnaies européennes hypothèque lourdement le projet.

1972 : un contrôle de la fluctuation des monnaies européennes est instauré avec la création du Serpent monétaire européen, puis en 1979 avec le Système monétaire européen (SME).

1986 : l’Acte unique inscrit dans le traité de Rome l’objectif de la réalisation progressive d’une Union économique et monétaire (UEM).

1990 : première étape de l’UEM avec la libre circulation des capitaux.

1992 : le traité de Maastricht définit les critères de convergence entre les économies des pays participants, étape préalable à la monnaie unique.

2 mai 1998 : le Conseil européen arrête la liste des pays participants : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Portugal (arrivée de la Grèce en 2001).

1er juin 1998 : création de la Banque centrale européenne (BCE), en charge de la politique monétaire européenne.

1er janvier 1999 : l’euro devient la monnaie unique. Le taux de conversion est fixé irrévocablement entre l’euro et les monnaies nationales (1 euros = 6,55957 FF). Les transactions sur les marchés de capitaux se font en euros.

1er janvier 2002 : entrée en vigueur de l’euro dans les 12 pays participants.

17 février 2002 : le franc disparaît.

1er janvier 2007 : entrée de la Slovénie dans la zone euro.

1er janvier 2008 : entrée de Chypre et de Malte dans la zone euro.

1er janvier 2009  : entrée de la Slovaquie dans la zone euro.

1er janvier 2011  : entrée de l’Estonie dans la zone euro.

1er janvier 2014  : entrée de la Lettonie dans la zone euro.

1er janvier 2015  : entrée de la Lituanie dans la zone euro.

Changer de monnaie implique un effort d’adaptation de la part des consommateurs, des entreprises et des services publics.

Une multitude d’aspects de la vie quotidienne nécessitent un ajustement : étiquetage des prix, conversion des comptes bancaires, création de milliards de nouvelles pièces et de billets de banque, retrait des francs...

En savoir plus :
www.finances.gouv.fr


A quoi sert la monnaie unique ?

L’économie européenne constitue un vaste marché unique. Les États membres de l’Union européenne réalisent la majorité de leurs échanges commerciaux à l’intérieur de l’Europe.

Les euros.

A partir du 1er janvier 2002, quelque 15 milliards de billets et 60 milliards de pièces de monnaie seront mis en circulation dans toute la zone euro.

Le symbole de l’euro (€), imaginé par la Commission européenne, s’inspire de la lettre grecque epsilon et est emprunté à la première lettre du mot "Europe". Les deux lignes parallèles symbolisent la stabilité à l’intérieur de la zone euro.

L’abréviation officielle internationale de l’euro est EUR.

Les pièces.

Afin de symboliser l’union et la diversité de l’Europe, les huit pièces comportent une face commune aux douze pays de la zone euro (reconnaissable aux 12 étoiles symboliques), et une face nationale.

En France, 3 symboles ornent la face nationale des pièces : Marianne (figurant la République et la liberté), l’arbre (symbole de vie) et la Semeuse (allégorie de la fécondité). Quelle que soit leur face nationale, les pièces peuvent circuler dans toute la zone euro.

Les billets.

Trois éléments sont imprimés sur les billets : des portails et des fenêtres au recto, et des ponts au verso. Ces éléments s’inspirent de sept styles architecturaux ayant marqué la culture européenne : le classique, le roman, le gothique, la renaissance, le baroque et le rococo, l’architecture du fer et du verre, et enfin l’architecture moderne.

Le taux officiel de conversion du franc : 1 = 6,55957 FF


En savoir plus :

- Ministère de l’économie et des finances www.finances.gouv.fr
- carte de la zone euro (Banque centrale européenne) http://www.ecb.europa.eu/euro/intro/html/map.fr.html
- L’Euro sur le site Toute l’Europe.eu http://www.touteleurope.eu/fr/actions/economie/euro.html

(mis à jour : 19 mars 2015)

dernière modification le 19/03/2015

haut de la page