La Légion d’honneur décernée à Mme Ioanna Konstandoulaki [el]

Jean Loup Kuhn-Delforge, ambassadeur de France en Grèce, a remis les insignes de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur, à Mme Ioanna Konstandoulaki, professeur émérite en littérature comparée du département de langue et littérature française de l’Université d’Athènes, lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 27 mai 2015 à l’ambassade de France.

Cette distinction vient récompenser l’engagement continu du professeur Ioanna Konstandoulaki en faveur de la promotion de la francophonie et du renforcement des relations entre la Grèce et la France.

Mme Ioanna Konstandoulaki, qui est depuis son plus jeune âge en contact avec la langue française, est née à Alexandrie, en Egypte. Elle a obtenu une bourse d’étude de l’Etat français en 1980 et a étudié à l’Université de Paris IV, la Sorbonne, où elle obtient son diplôme de docteur d’Etat. Elle est professeur de littérature comparée du département de langue et littérature française de l’Université d’Athènes, dont elle deviendra présidente dès 1986.

Professeur des universités et spécialiste de littérature comparée, elle a apporté dans ce domaine une contribution scientifique éminente avec des travaux de recherches internationalement reconnus. Elle est à l’origine de colloques marquants, sur le bicentenaire de la Révolution en 1989 à l’Université d’Athènes, mais aussi sur des auteurs français aussi fondamentaux qu’Ernest Renan, Camus ou encore Marguerite Yourcenar.

En tant qu’enseignante, elle a formé des générations de Grecs à la langue et à la littérature française avec un engagement hors du commun. Habitant deux langues et deux littératures, Mme Konstandoulaki évoque ces dernières comme « des sœurs siamoises » indissociables.

Faisant œuvre de « passeur de culture », et cultivant sa double appartenance élective, Mme Konstandoulaki s’est distinguée par de nombreuses publications, et par la qualité de ses traductions, notamment celles des œuvres de Pantelis Prevelakis en français.

La cérémonie s’est tenue à la Résidence de France à Athènes, en présence des membres de la famille de la récipiendaire, ainsi que des personnalités éminentes de l’université d’Athènes et de nombreux amis du monde des arts et des lettres. L’ambassadeur, Jean Loup Kuhn-Delforge a vanté "son étique d’ouverture et de tolérance" tout particulièrement auprès de ses étudiants et a déclaré : « En un mot, à Athènes comme à Paris, vous avez inlassablement érigé un pont intellectuel entre nos deux pays ».

Mme Ioanna Konstandoulaki avait également été décorée de l’Ordre national du Mérite en 1989.


La Légion d’honneur, instituée par Napoléon Bonaparte en 1802, est la plus haute distinction française.

dernière modification le 07/07/2015

haut de la page