La D.C.I. - Généralités [el]

PNG

HISTORIQUE DE LA D.C.I.

Placé sous l’autorité de la Direction Générale de la Police Nationale, l’ancien Service de Coopération Technique Internationale de Police à présent Direction de la Coopération Internationale (D.C.I.) a été créé en 1961, au moment de la mise en œuvre du processus de la décolonisation en Afrique, afin d’apporter l’assistance de cadres de la police française aux Etats nouvellement indépendants.
A partir des années 80, la D.C.I.a connu une évolution profonde et rapide. Son champ géographique de coopération s’est d’abord élargi à des pays d’Afrique anglophone et lusophone, d’Amérique Latine, d’Europe centrale et orientale, à certains Etats arabes et du Moyen Orient, puis aux pays d’Asie.

MISSIONS DE LA D.C.I.

La DCI participe à la mise en œuvre de la politique étrangère de la France en matière de sécurité intérieure.

Cette coopération internationale de police se traduit par des activités de conseil et de formation. La D.C.I. étudie, conçoit, programme et mène à bien des actions de coopération technique pour lesquelles il assure également le suivi et l’évaluation.

En ce sens, la D.C.I., que ce soit dans son action quotidienne ou dans la préparation d’accords de coopération bilatéraux ou multilatéraux, contribue directement à la sécurité intérieure de la France en aidant chacun des Etats partenaires à parfaire les conditions de sa propre sécurité.

Grâce à des échanges permanents d’informations à travers le réseau des Attachés de Sécurité Intérieure, la D.C.I. développe une coopération opérationnelle devenue prioritaire. Il coordonne et, éventuellement, anime des travaux d’experts menés dans le cadre de la coopération institutionnelle au niveau international et, plus précisément, de l’Union Européenne. Il veille à la recherche de financements alternatifs et à la promotion des technologies nationales.

Ce service est aussi chargé de la gestion de tous les policiers français expatriés, qu’il s’agisse des fonctionnaires de la D.C.I. ou des officiers de liaison de directions de police spécialisées.

ORGANISATION DE LA D.C.I.

La D.C.I., qui gère un peu plus de 400 fonctionnaires, est composé :

  • d’un service central situé à Nanterre
  • d’un réseau à l’étranger comportant une centaine d’implantations à savoir :
  • 96 délégations permanentes placées chacune sous l’autorité d’un Attaché de Sécurité Intérieure (A.S.I.), et 4 antennes qui soutiennent localement l’action des A.S.I.
  • de représentations permanentes auprès d’organisations internationales (UE, OSCE, ONU)
  • d’une quarantaine d’officiers de liaison

RÔLE DE L’ATTACHE DE SECURITE INTERIEURE

L’Attaché de Sécurité Intérieure (A.S.I.) fait partie du corps des commissaires de police ou des officiers supérieurs de gendarmerie. Il dirige localement la Délégation de la Direction de la Coopération Internationale (D.C.I.).

Il a pour vocation essentielle :
- de définir et proposer des programmes de coopération en matière de sécurité intérieure,
- de présenter et expliquer la politique de sécurité intérieure française,
- de favoriser les échanges d’informations opérationnelles avec la police locale, notamment en ce qui concerne la criminalité internationale (l’immigration irrégulière, la criminalité organisée, le terrorisme, le trafic de drogue...)
- d’apporter son concours à la promotion de l’industrie française dans le domaine des équipements de sécurité,
- de participer à la mission d’assistance à la communauté française résidente, d’offrir un soutien logistique aux fonctionnaires des Ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défense pour la Gendarmerie Nationale.

La coopération policière avec la Grèce

dernière modification le 02/09/2016

haut de la page