Hommage à M. Roger Payet-Burin (2013)

M. Roger Payet-Burin, ancien consul honoraire et personnalité éminente de la communauté française de Grèce du nord, nous a quittés en juin dernier. Dès sa prime jeunesse, il a choisi la voie de l’engagement et des responsabilités. Après avoir échappé de justesse au peloton d’exécution pour avoir continué le combat au sein d’une unité de blindés en juin 1940, il a rejoint la Résistance dans le Lyon de Klaus Barbie. Agent de liaison auprès d’organisations juives clandestines qui ont reconnu officiellement son activité généreuse et décisive, il a pourtant renoncé à réclamer le titre de "Juste parmi les nations".

Agrégé de Lettres, il a servi à l’étranger, dirigeant successivement les départements de français d’universités en Grande-Bretagne, Pologne, Norvège, Grèce, Laos, Egypte et Maroc. Après sa retraite, revenu à Thessalonique, il a occupé les fonctions de consul honoraire de France de 1987 à 1991.

Il a collaboré comme critique littéraire à des publications prestigieuses comme Les Lettres Françaises et le Mercure de France. Auteur de plusieurs ouvrages, il a publié chez Nizet deux études très remarquées : Lucidité et émerveillement poétiques->http://www.ambafrance-gr.org/IMG/png/f1-highres.png] et René Char, poète de la poésie->http://www.ambafrance-gr.org/IMG/gif/5552207800075FS.gif] .
Le poète René Char, devenu par la suite son ami, a d’ailleurs tenu à le féliciter par plusieurs lettres autographes.

Les services de M. Roger Payet-Burin ont été reconnus par la France qui lui a décerné les décorations suivantes : la Croix du combattant, la médaille du Combattant volontaire de la Résistance, les Palmes académiques, la Légion d’Honneur. Homme de lettres et de culture, engagé au service du rayonnement de la France et de la défense des intérêts de nos compatriotes, incarnation de la courtoisie, M. Roger Payet-Burin laisse un souvenir impérissable auprès de tous ceux qui l’ont connu et apprécié.

A son épouse, à ses amis, le Consulat général de France à Thessalonique présente ses sincères condoléances.

Message de Mme Françoise Avgeri, représentante de l’Association démocratique des Français de l’étranger à Thessalonique :

Roger était un homme de grande culture. Doué de beaucoup d’humour, il savait aussi être à l’écoute des autres et les respectait quels qu’ils soient. Avec sa grande modestie, il était pour moi l’image de la véritable intelligence.

dernière modification le 26/05/2016

haut de la page