Français en difficulté

Aide aux victimes d’agressions ou d’attentats

à consulter également : Conseils aux voyageurs

Pour les ressortissants français à l’étranger :

1/ Dans le cas d’une agression à l’étranger, la victime, son avocat ou ses ayant droits (en cas de décès de la victime), peuvent formuler une demande d’indemnisation auprès de la Commission d’indemnisation des victimes d’infraction (C.I.V.I.) :

- Pour les résidents à l’étranger, au Tribunal de Grande Instance de Paris (4, bld du Palais, 75001 PARIS)

-Pour les résidents en France, au Tribunal de leur lieu de domicile.

2/ En cas d’attentat, la victime ou ses ayants droit peuvent transmettre une demande d’indemnisation au fonds de garantie des victimes d’actes de terrorisme et autres infractions (F.G.T.I. : rue de France - 94682 VINCENNES, CEDEX, Téléphone : 01.43.98.77.00).

3/ Quelle que soit la nature de l’agression, la victime ou ses ayants droit peuvent s’adresser à l’Institut National d’aide aux victimes et de médiation (INAVEM :1, rue du pre Saint-Gervais - 93691 PANTIN CEDEX, Téléphone : 01.41.83.42.00). Un numéro AZUR (0810.09.86.09) a également été lancé par l’INAVEM, l’objectif étant de renforcer l’information des victimes sur leurs droits, leur apporter un soutien psychologique et juridique et les aider à préparer leur dossier.

Être victime à l’étranger : Conseils, démarches et droits

Si les personnes sont souvent démunies lorsqu’elles sont victimes d’un acte de délinquance ou d’un accident sérieux, ce sentiment est accru lorsque les faits surviennent à l’étranger, où, par définition, les dispositifs ressources sont plus difficilement identifiables et accessibles. Les autorités françaises entendent cependant assurer une prise en charge adaptée de l’ensemble de leurs ressortissants, qu’ils soient victimes à titre individuel ou dans le cadre
d’un événement collectif.

Le présent guide, issu d’une réflexion commune menée par le ministère des Affaires étrangères et du Développement international, le ministère de la Justice et le ministère de l’Intérieur, a pour objectif de vous aider dans vos premières démarches. Organisé sous forme de fiches thématiques synthétiques, il aborde tout particulièrement les spécificités liées à la survenance d’un fait à l’étranger.

PDF - 244 ko
Guide d’information : Être victime à l’étranger

Législation relative à l’alcool et aux stupéfiants

Alcool : Dans le cas d’accidents de la circulation nécessitant l’intervention des Services de police, il est procédé a un contrôle d’alcoolémie. Les lois et règlements helléniques sanctionnent les conducteurs dont le taux d’alcoolémie dans le sang est supérieur a 0,24 gr/l (contravention) et 0,50 gr/l (délit).

Stupéfiants : Les lois locales sont particulièrement sévères en matière d’utilisation, de détention et de vente de stupéfiants.

Les drogues dites "douces" sont interdites. Les délits relevés dans ce domaine donnent lieu a de lourdes condamnations pénales, assorties le plus souvent de peines de prison ferme.

Plusieurs ressortissants français sont actuellement détenus dans les prisons du pays, dans le cadre d’une condamnation pour détention ou trafic de stupéfiants. Les peines, proportionnelles à la quantité transportée, peuvent aller de 3 a 20 ans de détention.

Législation relative à la sortie des antiquités

Antiquités : En vertu de l’article 20 de la loi 5351/1932, quiconque essaie de faire sortir des antiquités de Grèce est passible d’une peine de prison d’un mois à 5 ans et d’une amende élevée.

Le seul fait de posséder une pièce antique expose son détenteur a une poursuite pénale s’il n’a pas déclaré dans un délai de 15 jours l’objet en question aux Services Archéologiques ou au Commissariat le plus proche, en précisant le lieu ou cette antiquité a été trouvée et la façon dont elle est entrée en sa possession (Article 5 de la Loi précitée).

La plongée sous-marine est, par ailleurs, très strictement réglementée, notamment a proximité des sites archéologiques, et des autorisations doivent être dans tous les cas sollicitées auprès des autorités locales.

Numéros de téléphones d’urgence

A Athènes
Permanence de la section consulaire 210 33 91 200/ 69 32 40 13 43
Permanence de l’Ambassade 210 33 91 000
Permanence au Ministère des Affaires Étrangères 210 36 81 000
Renseignements téléphoniques 11 888
Police- intervention 100
Ekav (ambulances) 166
N° d’appel pour les touristes 1571
SOS Médecins 1016
Centre anti-poison 210 77 93 777
Permanence hôpitaux 166
Pompiers 199
Pharmacies de gardes 14944
A l’aéroport
Renseignements 210 35 30 000
Sécurité 210 35 31 000
A Paris
Cellule de crise à Paris quai d’Orsay +33 1 43 17 53 53

Perte ou vol de la carte d’identité, du passeport et permis de conduire

La perte ou le vol de ces documents doivent immédiatement être déclaré par le titulaire aux autorités de police locales et déclaration de perte/vol au poste diplomatique ou consulaire le plus proche.

Perte ou vol des cartes de crédit, chéquiers et traveler’s chèques

Procédure a suivre :
1/ Aviser au plus vite l’établissement émetteur
2/ Confirmer ensuite par lettre recommandée avec accusé de réception
3/ Faire une déclaration de perte/vol auprès du commissariat et si possible à une banque arborant l’emblème de la carte
4/ (à l’étranger : faire une déclaration aux autorités consulaires).

En dehors des heures d’ouverture de votre agence, téléphoner aux centres suivants, ouverts 24h/24, en donnant votre n° de carte :
Faire opposition en cas de perte/vol de carte VISA

Opposition Banque Populaire 08 99 23 87 53
Opposition Barclays Bank 08 99 23 87 59
Opposition Bred 08 99 23 87 54
Opposition Caisse d’Epargne 08 99 23 87 55
Opposition Crédit Agricole 08 99 23 31 55
Opposition Crédit Mutuel 08 99 23 87 52
Opposition La Banque Postale 08 99 23 95 96
Opposition LCL 08 99 23 31 56
Opposition MasterCard 08 99 23 31 54
Opposition Visa 08 99 23 31 53
Serveur interbancaire d’opposition à carte bancaire

Bureau d’assistance aux touristes à Athènes

Les ressortissants français de passage peuvent prendre l’attache d’un service spécialisé de la Police hellénique, appelé « Bureau au service des visiteurs » (déclaration perte/ vol de documents d’identité, édition des certificats publics…), lequel est opérationnel à l’adresse suivante :
4, rue Dragatsaniou, 10559 Athènes, ( à proximité de la station de métro Panepistimiou et de la place Klafthmonos).
Horaires : tous les jours de 7h30 à 22h
Tél. : 210 32 22 230 et 1571
Fax : 210 32 22 232

Transfert d’argent

La compagnie WESTERN UNION permet de transférer ou de recevoir en urgence du numéraire :
WESTERN UNION Paris : (+33) 1 43 35 60 60, (+33) 1 43 54 46 12, (+33) 8 25009898,
WESTERN UNION Athènes : (+30) 210 9005000

La personne qui effectue le virement rappelle le destinataire pour lui communiquer :

Le n° à 10 chiffres du transfert, le nom de la personne qui a effectué le virement.
Une pièce d’identité est nécessaire pour le retrait de la somme envoyée.

Autre

17 rue Halkokondyli
104 32 Athènes (près d’Omonia)
Tél. : (+30) 213 1306 600/ (+30) 210 728 96 40
Télécopie : (+30) 210 729 21 29
Service ouvert au public du lundi au vendredi de 8h30 à 14h00 ; le mercredi ouvert jusqu’à 16h30

Pour davantage de renseignements

Les intéressés peuvent s’adresser à la section Consulaire de France à Athènes
Service des Français en difficulté :
Tél. : 0030 210 339 12 02
Nous écrire

dernière modification le 19/09/2016

haut de la page