Films français primés au Festival du Documentaire de Thessalonique 2011

JPEG - 118.7 ko

Le cinéma français a été distingué au palmarès du 13ème festival du film documentaire de Thessalonique. Elle reçoit deux des prix spéciaux.

Celui d’Amnesty International Grèce pour « Une peine infinie, histoire d’un condamné à mort » de David André, consacré aux suites d’une condamnation à mort en Oklahoma. Le film a été montré en clôture de la remise des prix du Festival en présence du Maire de Thessalonique M. Ioannis Boutaris et du Secrétaire d’Etat aux Transports, M. Spyro Voujas.

Le Prix « Habitat » de la troisième chaîne nationale grecque (ERT3) siégeant à Thessalonique a été décerné à « Une idée simple et révolutionnaire » de Laëtitia Moreau, et sera diffusé par cette télévision.

JPEG - 183.3 ko
Une peine infinie, histoire d’un condamné à mort
JPEG - 176.2 ko
Une idée simple et révolutionnaire

Le premier bilan du Festival est très positif : malgré la crise la fréquentation a augmenté de 30% conformant la validité de la stratégie de la nouvelle direction du Festival et de la Municipalité, accentuant le critère engagé du Festival et une politique de billets accessibles à un vaste public.

Une journée francophone avait été organisée le 13 Mars, avec une réception organisée par le consulat général en l’honneur des cinéastes et des personnalités francophones, où le Maire, M. Ioannis Boutaris, a souligné l’importance de la participation française, et salué la présence du photographe Patrick Zachman (Agence Magnum) pour l’ouverture de son exposition « De la photographie au cinéma : l’empreinte de la mémoire » organisée par l’Institut français de Thessalonique dans le cadre du Festival, avec le soutien de TV5 monde, mécène du Festival.

dernière modification le 26/05/2016

haut de la page