Exposition "biodiversité" à Kastoria, (30 mars au 4 avril 2011).

Suite au passage du et après entente avec monsieur
Théodore MARDIRIS, président du Centre d’éducation à l’environnement
de Kastoria,

il a été convenu que l’exposition "biodiversité" y sera exposée du 30
mars jusqu’au 4 avril.

Exposition « La biodiversité, tout est vivant, tout est lié »

Dans le monde, une espèce sur quatre est menacée chez les mammifères, une sur huit chez les oiseaux, une sur trois chez les poissons et deux sur cinq chez les amphibiens.
Cette exposition réalisée par plusieurs photographes dont Yann Arthus Bertrand présente 21 photos sur la biodiversité ce tissu vivant qui couvre et anime la planète, cette biosphère dont nous sommes l’un des maillons.
L’exposition est accompagnée de deux films sur la richesse de la terre, sa diversité, l’équilibre naturel, l’interaction des espèces et des climats mais aussi la fragilité de cet ensemble sans lequel il n’y a pas d’avenir possible.

JPEG - 61.6 ko

« Pourquoi cette exposition ? » (Yann Arthus Bertrand)

« Ces années passées à survoler la Terre, à photographier l’homme et ses traces m’ont transformé. Du haut de l’hélicoptère, je suis souvent pris d’un sentiment d’urgence. Comment faire prendre conscience au plus grand nombre que nous sommes chacun responsables personnellement de notre Terre ? Pourtant, lorsque j’ai entendu parler du développement durable pour la première fois, il m’a semblé que c’était une notion abstraite, absente du terrain et très éloignée de mes préoccupations immédiates. Aujourd’hui, je sais que cette expression porte en elle un grand humanisme. Être écologiste c’est avant tout respecter l’autre. J’ai rencontré des scientifiques qui m’ont appris qu’en malmenant notre planète, l’avenir du vivant était en jeu. J’ai pris conscience que pour une grande partie de l’humanité, la première préoccupation est de se nourrir, soi et sa famille et que j’étais un privilégié. Chaque rencontre a été pour moi un enseignement. Tous ces hommes ont été mes professeurs. Grâce à eux, j’ai compris que chacun de nos actes quotidiens est important : si je déverse un produit toxique dans mon évier, il rejoint une rivière, puis la mer, et de là, il peut polluer n’importe quel continent. Si j’achète du café du commerce équitable, je décide d’aider des gens à vivre autrement. Au fil des jours, des gestes simples sont devenus évidents, et gratifiants car ils donnent un sens à chacune de mes actions quotidiennes. C’est pourquoi cette exposition parle du monde entier. Le développement durable ne peut pas être limité au territoire personnel de l’environnement immédiat, il est international par nature. Toutes ces années, j’ai reçu en cadeau des images magnifiques. Aujourd’hui, mes photos ne doivent servir qu’à une chose : aider à cette prise de conscience. Je veux les offrir comme autant de présents que j’ai reçus. C’est aussi très valorisant de retrouver son travail dans toutes les écoles. Mais de la même façon qu’il m’a fallu des professeurs pour donner un sens à mes images, cette exposition a besoin de la pédagogie et du savoir des enseignants. J’espère qu’elle sera un bon outil pour mieux faire comprendre ce qu’est le développement durable et peut-être, pour donner aux enfants l’envie d’aller plus loin. » Yann Arthus-Bertrand


MISSION LAΪQUE FRANÇAISE – MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES

dernière modification le 26/05/2016

haut de la page