Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, M. Philippe Lalliot, au sujet de l’accord entre la Grèce et l’Union européenne (27/11/2012) :

C’est une bonne nouvelle et le résultat de longues discussions entre ministres des Finances. Vous en connaissez les termes. L’objectif est de ramener le ratio de la dette sur PIB de la Grèce à 124% à l’échéance 2020. Ce qui a permis l’accord, c’est notamment un allongement des prêts qui sont consentis à la Grèce. Cet accord va permettre le versement d’une nouvelle tranche à hauteur de 34 milliards d’euros à la Grèce dès le mois de décembre. Cela va dans le sens de ce que souhaitait la France et va permettre à la Grèce, au prix de réformes qui sont difficiles et courageuses, de se redresser et de rester un membre à part entière de la zone Euro.

dernière modification le 25/05/2016

haut de la page