Débat public sur le changement climatique

Le 24 juin 2015, Jean Loup Kuhn-Delforge, ambassadeur de France en Grèce, a prononcé un discours à l’occasion de la conférence de presse organisée par la Banque de Grèce, qui a présenté les résultats de la consultation publique sur le climat et l’énergie organisée le 6 juin, à l’initiative du gouvernement français.

En Grèce, ce débat a été co-organisé par la Fondation Mariolopoulos pour les sciences de l’environnement, le master « Environnement et santé » de la faculté de médecine de l’Université d’Athènes et le Comité d’étude sur les effets du changement climatique (Emeka) de la Banque de Grèce, avec le soutien de l’ambassade de France.

L’événement a été ouvert par M. Giannis Tsironis, ministre délégué à l’Environnement, M. Jean Loup Kuhn-Delforge, ambassadeur de France en Grèce et M. Haralambos Stamatopoulos membre du Conseil de la politique monétaire de la Banque de Grèce. Une présentation liminaire des résultats du débat a été faite par le professeur Christos Zerefos, coordinateur académique d’Emeka, et les résultats de la consultation ont été présentés par Mme Polyxeni Nikolopoulou-Stamati, professeur de l’université d’Athènes, directeur scientifique du Programme de troisième cycle "Environnement et santé".

Dans son allocution, M. Stamatopoulos a souligné que la consultation publique avait servi à informer et sensibiliser le public au débat sur le changement climatique, ainsi qu’à intégrer l’opinion des citoyens aux arguments qui seront soulevés au cours des négociations de la Conférence sur le changement climatique (COP21) en décembre à Paris.

Pour sa part, M. Tsironis s’est félicité de l’initiative de cette consultation publique dans la mesure où la lutte contre le changement climatique relève non seulement de la science, mais aussi de la démocratie : un citoyen bien informé peut véritablement prendre en conscience des décisions pour l’avenir de ses enfants et de son pays. Enfin, le ministre a souligné que les gouvernements se focalisaient trop souvent sur le coût de la lutte contre le changement climatique, sans percevoir combien ce combat constitue en fait un « tremplin » pour un développement différent, générateur d’emplois et source d’opportunités.

L’ambassadeur de France en Grèce, M. Kuhn-Delforge, a salué le succès de la consultation organisée par le partenaire grec, dont les conclusions témoignent de la sensibilité de l’opinion publique grecque à la lutte contre le changement climatique. Il a rappelé les trois principaux objectifs de la Conférence sur le changement climatique qui se tiendra en décembre prochain à Paris : a) l’obtention d’un accord universel qui contienne des engagements pour limiter l’augmentation des températures à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle b) la mise en place d’un volet technologique et financier qui permettra aux pays les moins développés d’acquérir l’infrastructure technologique appropriée afin de combiner transition écologique et développement économique…c) la mobilisation de la société civile dans la lutte contre le changement climatique.

En savoir plus

Examen rapide de la consultation

"World Wide Views" sur le climat et de l’énergieWorld

Résultats du vote mondial Vues sur le climat et de l’énergie

Suivre en photos sur Flickr
WWViews Greece Athens

dernière modification le 07/07/2015

haut de la page