Consignes en cas de séisme

La Grèce se situe sur une zone sismique importante.
Le risque de tremblement de terre est sérieux.

Les tremblements de terre sont dus à une accumulation de tensions et de contraintes à l’intérieur de la croûte terrestre. Les tremblements de terre se répartissent sur plusieurs régions du globe, principalement là où les plaques tectoniques sont en contact. Il se produit dans le monde environ un million de séismes par an. La plupart ne sont pas ressentis par les populations mais seulement enregistrés par les sismographes, et rares sont ceux qui engendrent des dégâts.

Il est important de savoir qu’un tremblement de terre est pratiquement imprévisible et qu’il est toujours suivi de nombreuses secousses sismiques, appelées « répliques », qui peuvent achever de détruire des ouvrages ou des immeubles déjà sérieusement affectés par le choc principal.

Plan de sécurité de la communauté française

Si vous êtes inscrit au registre des Français de l’étranger, vous êtes pris en compte dans le « Plan de Sécurité de la Communauté Française » que tient à jour, à Thessalonique, le Consulat général de France.

La structure de base du plan de sécurité est l’îlotage. Pour pouvoir, s’il en était besoin, obtenir au plus vite des nouvelles de vous et de vos familles et vous venir en aide, nous avons en effet organisé la communauté française dans Thessalonique et sa région selon un découpage méthodique, en « îlots ».

Chaque îlot est sous la responsabilité d’un chef d’îlot, un bénévole qui a pour mission de vous joindre et de vous aider si nécessaire. Il ferait le lien entre vous et le Consulat général au cas où le Plan de Sécurité devrait être actionné.

Avant le séisme

Un sac en cas de séisme, voir en photo

JPEG - 245.7 ko

A votre domicile, prévoyez des stocks de sécurité
Constituez des stocks vous permettant de vivre en autonomie pendant 7 jours (attention aux dates de péremption). Par exemple :
• de l’eau (en bonbonne ou en bouteilles, à raison de 2 litres par personne et par jour, plus quelques litres pour cuisiner) ;
• des conserves avec languette permettant l’ouverture sans ouvre-boîtes (thon, sardines à l’huile, salades, etc…) ;
• des soupes en sachet, des pâtes, du riz ;
• des biscuits, compotes, barres de céréales, pâtes de fruits, pâte à tartiner, crème de marrons ;
• une radio avec des piles de rechange ;
• un vélo (et un casque).
• le cas échéant, quelques produits pour bébés (petits pots salés et sucrés, lait en poudre).
Veillez à ce que le réservoir d’essence de votre véhicule soit toujours suffisamment rempli (mais ne conservez pas de stocks de carburant à domicile).

Préparez des sacs de secours
Préparez et conservez à portée de main (à votre domicile, sur votre lieu de travail et/ou à bord de votre voiture) un sac avec des éléments suivants (suggestion) :
• une lampe torche et des piles ;
• une radio portable et des piles ;
• un jeu de clés du domicile et du véhicule ;
• une trousse de premiers secours (pansements, lingettes désinfectantes, gel hydro-alcoolique, anti-diarrhéiques…) et les traitements habituels quotidiens et d’urgence (asthme, diabète, pathologies cardiaques, allergies…), avec la photocopie du carnet de vaccination et les ordonnances du traitement habituel ;
• des produits d’hygiène (brosse a dent, dentifrice, savon, gel douche, papier toilette, hygiène féminine) ;
• des bouteilles d’eau ;
• des barres aux céréales, pâtes de fruit, briques de jus de fruit… ;
• une couverture ou un duvet ;
• des lunettes de vue et de soleil ;
• des pastilles désinfectantes pour l’eau ;
• une liste des numéros de téléphone utiles (ambassade, chef d’ilot, médecin traitant, Croix Rouge…) ;
• vos documents d’identité (ou copies), carte de séjour, carnet de santé, livret de famille… ;
• vos cartes de crédit, chéquier, un peu d’argent liquide ;
• un couteau suisse ou un canif multilame ;
• un sifflet en métal ;
• des produits anti-moustiques et de la crème solaire ;
• une casquette ;
• une grande serviette ou un grand drap propre ;
• une couverture de survie ou un poncho ;
• une carte du pays, un plan de la ville.
Pour les familles avec des enfants en bas âge :
• des couches ;
• un biberon neuf ;
• du lait en poudre ;
• du petit matériel médico-hygiénique (pommade, éosine, talc…).
Afin que vos enfants soient facilement identifiables s’ils devaient se retrouver seuls, faites leur porter une fiche d’identité en français et si possible en langue locale, indiquant leur nom, leur date de naissance, leur adresse et numéro de téléphone, leur nationalité et leurs éventuels problèmes de santé.
Identifiez les lieux les plus sûrs de votre domicile (contre les murs de soutien, dans les couloirs, dans les angles des pièces, sous les tables ou bureaux solides, dans les passages voûtés ou dans l’encadrement des portes) ainsi que les endroits les plus critiques (fenêtres, miroirs, objets suspendus, cheminée, meubles en hauteur ou non scellés aux murs).
Placez les objets fragiles, lourds ou coupants sur les étagères du bas, fixez les meubles aux murs, renforcez les fixations des objets suspendus, placez les lits loin des fenêtres ou cadres lourds. Repérez les lieux de rassemblement provisoires et les centres de refuge.
Enfin, organisez un petit exercice (sous forme de jeu) en famille qui permettra d’identifier les lieux de protection à l’intérieur de l’habitation ainsi que le circuit domestique d’évacuation.

Pendant le séisme

  • Si vous êtes chez vous :
    - Restez-y. Ne vous précipitez pas dehors.
    - N’utilisez pas les ascenseurs. Si vous êtes dans un ascenseur au moment d’un tremblement de terre, sortez le plus vite possible.
    - Abritez-vous sous une table, un bureau ou un autre meuble solide et agrippez-vous-y.

- Si vous êtes dans un couloir, mettez-vous en position accroupie le long d’un mur intérieur.
- Ne vous tenez pas dans l’embrasure d’une porte : celle-ci pourrait se rabattre sur vous et vous blesser.
- Protégez votre tête et votre visage.
- Eloignez-vous des fenêtres, des cloisons de verre, des miroirs, des foyers, des bibliothèques, des meubles en hauteur, des appareils d’éclairage.

  • Si vous êtes à l’extérieur :
    - Restez-y ; essayez de vous diriger vers un endroit sûr, loin des fenêtres, des immeubles, des fils électriques ou des poteaux de téléphone.
  • Si vous êtes dans un véhicule :
    - Essayez de vous arrêter dans un endroit sûr. Essayez de ne pas bloquer la route.
    - Eloignez–vous des ponts, des viaducs et des immeubles, si possible. Restez dans votre véhicule.
  • Si vous êtes dans un endroit public encombré :
    - Essayez de vous réfugier quelque part en faisant attention de ne pas vous faire piétiner.
    - Si vous êtes à l’intérieur, ne vous précipitez pas dehors où vous pourriez être blessé par des chutes de débris. Les trottoirs qui longent des immeubles en hauteur sont particulièrement dangereux ; dans les centres commerciaux, essayez de vous réfugier dans le magasin le plus proche. Eloignez-vous des fenêtres, des puits de lumière et des rayons chargés d’objets lourds.
  • Si vous êtes à l’école :
    - Glissez-vous sous un pupitre ou une table et tenez fermement le meuble en question.
    - Eloignez-vous des fenêtres.
  • Si vous êtes à bord d’un autobus :
    - Restez assis jusqu’à ce que l’autobus s’arrête.
EN RÉSUMÉ, ABRITEZ-VOUS. S’il est impossible de vous abriter, mettez-vous en position accroupie et protégez-vous la tête et le visage pour ne pas être blessé par des débris ou des éclats de verre. Restez dans un endroit protégé jusqu’à ce que les secousses cessent. Attendez-vous à de nouvelles secousses (les répliques) ; elles peuvent se produire pendant un certain temps après le séisme initial.

Après le séisme

Dans les instants qui suivent immédiatement le séisme, restez calme. Vous aurez peut-être à prendre en charge d’autres personnes. Occupez-vous des situations qui mettent des vies en danger.

  • Si vous êtes chez vous
    - Vérifiez si vous êtes indemne, de même que les autres personnes près de vous. En cas de blessure, administrez les premiers soins (position latérale de sécurité, plus si vous êtes compétent).
    - N’utilisez pas le téléphone, à moins d’avoir à signaler une urgence.
    - Mettez des souliers solides et des vêtements protecteurs pour éviter d’être blessé par les décombres, surtout les éclats de verre.
    - Vérifiez si votre maison a subi des dommages structurels ou autres. Si vous soupçonnez que votre maison n’est pas sûre, n’y pénétrez pas.
    - N’allumez pas d’allumettes ni de briquets et ne touchez pas aux interrupteurs pour faire la lumière ou éteindre, à moins d’être sûr qu’il n’y a pas de fuite de gaz ou de liquide inflammable renversé.
    - Utilisez plutôt une lampe de poche pour vérifier l’eau, l’électricité et le gaz et ne les fermez pas à moins qu’il y ait des dommages. S’il y a une fuite de gaz, vous le saurez par l’odeur.
    - Si l’eau courante est encore disponible immédiatement après le tremblement de terre, remplissez une baignoire et d’autres récipients au cas où l’eau serait coupée plus tard. S’il n’y a pas d’eau courante, rappelez-vous que vous avez peut-être de l’eau dans le chauffe-eau et le réservoir de la chasse d’eau.
    - Ne tirez pas la chasse d’eau si vous soupçonnez que les conduites d’égout sont crevées.
    - Nettoyez soigneusement tout dégât de substances dangereuses. Protégez-vous les mains et les yeux.
    - N’utilisez pas votre véhicule, sauf en cas d’extrême urgence, à moins que des responsables des secours d’urgence vous aient demandé de le faire. Laissez la voie libre pour les véhicules de sauvetage et d’urgence.
    - N’essayez pas de sortir de votre voiture si des fils électriques sont tombés dessus. Attendez qu’on vous vienne en aide.
    - Restez à au moins dix mètres des lignes électriques qui sont tombées sur le sol.
    - Les denrées périssables se gâteront rapidement si l’électricité est coupée. Si ces aliments sont encore crus, il faut les faire cuire en premier. Les aliments qui sont au congélateur peuvent rester congelés pendant deux jours sans électricité, pourvu que la porte du congélateur ne soit pas ouverte fréquemment.
    - Jetez les conserves qui sont bombées ou qui fuient.

Le réseau téléphonique peut être très perturbé. Ne l’encombrez pas. Le Consulat général pourrait tenter de vous joindre. Si vous avez de la famille en France, pensez à contacter un de vos proches et demandez-lui de faire passer le message aux autres.Retour ligne automatique

Dans tous les cas, pensez à vous informer, auprès du consulat général, des mesures prévues pour la sécurité de la communauté française.

Pour de plus amples renseignements sur les risques naturels, vous pouvez également consulter lesite Risques et savoir.

dernière modification le 02/07/2015

haut de la page