Cérémonie à la mémoire des élèves juifs de l’Ecole française de Thessalonique 2013

Le 15 mars 1943, les premiers convois à destination d’Auschwitz quittèrent Thessalonique. L’extermination de l’importante communauté juive de Thessalonique venait de se mettre en marche et, avec elle, toute une partie de l’histoire de la ville, marquée par la présence juive depuis le 16e siècle, commençait à s’effacer.

L’Ecole française de Thessalonique, "le lycée" comme la population locale l’appelait alors, accueillait de nombreux élèves juifs expliquant ainsi en partie la francophonie de la communauté juive et les liens que celle-ci entretenait avec la France. La déportation de la population juive de Thessalonique fut un choc sans précédent pour l’Ecole française qui perdit la moitié de ses élèves, qui ne revinrent jamais des camps de concentration nazis.

En 2003, à l’occasion du 60e anniversaire de cette date tragique, l’Ecole française de Thesaslonique avait inauguré une plaque commémorative, en trois langues (français, grec et judéo-espagnol), à la mémoire de ces enfants déportés et de leurs familles.

Cette année, pour le 70e anniversaire du premier convoi à destination d’Auschwitz, le Consulat général de France, l’Institut français de Thessalonique et l’Ecole française de Thessalonique ont organisé une cérémonie du souvenir, en présence des autorités locales, des membres de la communauté juive de Thessalonique, d’un représentant du CRIF et du célèbre violoniste israélien Ivry Gitlis.

Cette cérémonie de recueillement a été suivie par un master-class donné par M. Ivry Gitlis à de jeunes violonistes des conservatoires thessaloniciens.

Presse :
http://www.radiosefarad.com/joomla/index.php?option=com_content&view=article&id=21472:desde-grecia-aki-salonica-con-angela-arbelaez&catid=166:desde-grecia-aki-salonika&Itemid=192

PDF - 4.6 ko
Discours du Consul général (FR)
PDF - 51.8 ko
Discours du Consul général (GR)

dernière modification le 26/05/2016

haut de la page